Lapin : vivre sans cage ? C'est possible !

19:41

Le choix du mode de vie de son lapin est un choix très important puisqu'il déterminera son quotidien ainsi que le nôtre : cage, clapier, enclos, semi-liberté, liberté totale. Mais lequel est le plus adapté pour faire le bonheur de son animal ? Et quel mode de vie j'ai adopté pour ma petite boule de poils ? Tout d'abord, Jamie partage notre vie depuis presque cinq mois maintenant. C'est un lapin nain bélier aujourd'hui âgé de 9 mois. C'est un lapin "normal" en somme, comme il en existe des milliers d'autres. Cet article a pour but de partager avec vous l'espace de vie aménagé pour mon lapin, son propre habitat. D'autres sujets seront abordés un peu plus tard, notamment l'éducation, la cohabitation avec d'autres animaux (dans mon cas, avec des chats), les soins... Mais aujourd'hui, il s'agira seulement de comprendre pourquoi j'ai choisi un mode de vie et pas un autre, et de découvrir comment je l'ai mis à profit pour offrir le meilleur à mon animal, du moins je l'espère.

Pensée Ordinaire

La cage : cette vie généralement plutôt imposée à la majorité des lapins. D'ailleurs souvent, quand nous pensons lapin de compagnie, nous nous imaginons un lapin enfermé dans une cage (et même lorsque je parle de mon lapin, les gens ont toujours ces idées reçues... Et il est souvent compliqué de faire évoluer les mentalités, mais ça c'est un autre sujet). Mais est-ce vraiment une vie ? Qui pourrait supporter le fait d'être enfermé toute la journée dans une cage ? Cette option est tolérable si l'on respecte plusieurs règles indispensables au bien-être de son animal. D'abord, il est primordial que la cage mesure au moins 1,20 mètres pour un seul lapin, quelque soit sa taille. De même la hauteur de la cage est importante, votre lapin doit pouvoir se tenir debout sur ses pattes arrières. Ensuite, il faudra sortir son lapin au minimum 4 heures par jour pour qu'il puisse se dégourdir les pattes et se défouler. Nécessaire au bien-être physique et psychologique de l'animal. Pour ma part, je suis passée par cette étape les 2/3 premiers jours suivant l'arrivée de Jamie à la maison, le temps qu'il fasse connaissance de son nouveau chez-lui. Puis, les semaines suivantes jusqu'à ce jour, cette cage lui permet de trouver ses repères. Sa cage (toujours ouverte) constitue pour lui un endroit rassurant et sécurisant, un peu comme on a notre chambre. Ce petit espace m'a également permis de lui apprendre à être propre avant d’entreprendre de longues balades dans la maison.

Le clapier / extérieur : je ne suis pas partisane de ce mode de vie qui permet plus difficilement de tisser des liens avec l'animal. Sauf si vous passer la grande majorité de votre temps dehors, évidement. Dans ce cas, il vous sera possible tisser une véritable complicité avec votre lapin. Par contre je recommande à tous les heureux propriétaires d'un jardin de faire sortir votre lapin dehors dans un enclos, les jours de beaux temps (ni trop chaud et avec un coin d'ombre). En tout cas, Jamie adore ! Il dispose d'un grand enclos sécurisé anti-fugue dans le jardin. Et c'est toujours génial de le voir sauter de tous les côtés, grignoter de l'herbe fraiche et gratter la terre.

La liberté totale : la vie en liberté, si elle ne vous est pas impossible, est la vie que votre lapin appréciera le plus. Néanmoins il y a quelques règles à suivre. Tout d'abord, l'unique fait de vivre en liberté ne garantit pas à votre lapin son épanouissement personnel, surtout s'il n'a pas de congénère. En effet, ce n'est pas parce qu'il n'est pas dans une cage que vous ne devez plus vous occuper de votre lapin. Pour ne pas s'ennuyer, un lapin a besoin d'être en contact avec d'autres êtres-vivants. Rappelons-le, le lapin est un animal grégaire. Il est donc très important que vous lui accordiez du temps, par exemple en jouant avec lui ou en le câlinant. Ensuite, il est important de bien sécuriser les pièces auxquelles votre lapin aura accès. Certes les lapins ne sont pas des rongeurs (ils font parti de la famille des lagomorphes) mais cela ne signifie pas que la plupart d'entre eux ne rongent pas tout ce qu'ils trouvent sur leur passage. Alors pensez à bien sécuriser tous les fils électriques et à ne rien laisser trainer par terre. A la maison, j'ai sécurisé une grande majorité des câbles d'alimentation par de la gaine en néoprène. Enfin, avant de pouvoir recourir à ce mode de vie, une éducation s'impose. En effet, pour éviter les plus gros dégâts, votre lapin doit au moins avoir appris la propreté (cet apprentissage est presque inné chez la plupart des lapins. En effet, les lapins sont des animaux extrèmement propres et font toujours leurs besoins au même endroit - souvent là où ils mangent).

Pensée Ordinaire

La semi-liberté : la vie en semi-liberté est un bon compromis entre la vie en cage et la vie en liberté totale. Et c'est le mode vie que j'ai adopté avec mon Jamie. Cela permet à son lapin de ne pas être confiné sans risquer de faire trop de dégâts. Je conseille fortement ce style de vie à tous les maîtres qui sont dans l'impossibilité de recourir à la liberté totale pour des raisons variées. Personnellement, il arrive que mon lapin est encore le coup de crocs facile malgré l'éducation et le laisser toute la journée seul, en total liberté ne me rassurerait pas. Concernant ma semi-liberté, je laisse toute la maison accessible à mon lapin quand je suis présente mais quand je ne peux pas le surveiller ou que je pars au travail, je l'enferme dans sa pièce. Pas d'enclos, pas de cage. Une pièce (quasiment) dédiée pour lui. Cette pièce ne dispose d'aucun fil électrique, c'est un endroit totalement sécurisé. Voici donc comment se compose sa pièce :

Pensée Ordinaire

Le coin repas et litière : cet espace fait office du coin repas, avec une gamelle d'eau fraiche (en permanence et une gamelle de verdure (ici un mangeoire à foin toujours plein), ainsi qu'une gamelle avec quelques granulés disposée dans sa litière, pour qu'il y fasse ses besoins. Comme évoqué un peu plus haut, les lapins sont des animaux très propres. En disposant son alimentation au-dessus de la litière, cela l'incitera encore plus à y aller. D'autant plus que le fait de manger va déclencher son transit. Jamie fait exclusivement ses besoins dans sa litière, je n'ai jamais eu de pipi ailleurs que dans sa litière, idem pour les crottes (sauf 3 ou 4 mais jamais plus).

Pensée Ordinaire

Le coin jeux et détente : cet espace est composé de divers tunnels comestibles pour qu'il ait de qui s'occuper et de quoi ronger durant la journée. Ayant un choix considérable de jouets à ronger, Jamie ne s'est jamais attaqué à un seul de nos meubles (il préfère les câbles...). De plus, mon lapin peu également se cacher dans sa cage, ou y faire sa sieste comme maintenant. Cet espace lui permet également de s'y réfugier en cas de stress.

Pensée Ordinaire

Le coin des câlins : comme j'aime l'appeler. Tous les soirs avant d'aller se coucher, je passe du temps avec mon Jamie (normal me direz-vous !) et nous nous installons tous les deux sur le canapé pour jouer et se câliner. Cela lui permet de bondir à sa guise, entre le canapé et le dessus de sa cage (d'où les plaids) !

Pensée Ordinaire

Pensée Ordinaire

D’ailleurs, saviez-vous que les lapins ronronnaient ? Ce n’est pas une vibration des cordes vocales comme pour les chats mais plutôt un petit craquement dentaire très caractéristique, qui a néanmoins la même fonction d’exprimer son contentement et son état de bien-être.

Pensée Ordinaire

Si vous cherchez des petites choses pour votre pinou, je vous laisse les différents liens des accessoires que j'ai pu acheté pour rendre la vie de mon lapin plus belle au quotidien : la cagele bac à litièreles gamellesla grangele tunnelle pontles jouetsle mangeoirela maisonettel'escalier...

Pensée Ordinaire

Vous en savez donc un peu plus sur le mode de vie que j'ai choisi pour mon lapin, pour essayer de lui donner le meilleur, de le rendre heureux et épanoui.

Pensée Ordinaire

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

À PROPOS

Delphine, 26 ans, végétarienne, motarde, bassiste, apprentie guitariste et totalement accro aux tatouages. Chef de projets dans l'industrie nucléaire. Lire plus...

Me contacter ?

Hebergeur d'image
Pour un joli projet, une question ou un mot doux : penseeordinaire@gmail.com